Dans tes ciels* imaginaires,  noyés de poésie, savamment interprétés, toujours renouvelés, je m’évade et je retrouve

« La gamme chromatique radieuse de mon ciel d’enfance, souverain, changeant, tour à tour cendré, opalescent, rosé, outremer, cobalt, indigo, purpurin dans lequel, sans le savoir, ma mémoire, petit à petit, insidieusement, s’est imprégnée, s’est nourrie, s’est fortifiée de ces couleurs tantôt saturées, tantôt délicates, mais toujours radieuses et savoureuses.  Ce ciel, maître d’apprentissage de la synesthésie colorant et parant les mots à l’infini, faisant chanter les senteurs, vibrer les parfums, parler les tonalités, sachant raconter la douceur d’un effleurement, et entendre le murmure d’un camaïeu blotti dans le silence »
Michèle STUBBE-ROBINET
« Avant que le vent n’emporte nos traces et la frêle éternité de nos mémoires – Michèle –  Récit-  2015)

 

Cliquez sur une image pour ouvrir la galerie.

———————————————
*ciels….remarque de l’auteur
( ciel, pluriel :  normalement cieux, sauf dans le langage poétique on dit ciels)

2 thoughts on “ِNouveau témoignage de mon amie Michèle STUBBE ROBINET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *